Liens entre stress et troubles du sommeil : comment réduire son stress pour faciliter l’endormissement ?

Liens entre stress et troubles du sommeil : comment réduire son stress pour faciliter l’endormissement ?

Le stress est de nos jours un mal qui touche de plus en plus de personnes, selon une récente étude, 9 français sur 10 déclarent avoir au moins une source de stress or le stress peut avoir un impact significatif sur notre sommeil. Dans cet article, nous allons essayer de comprendre les liens entre stress et troubles du sommeil, et voir comment il est possible de réduire son stress pour faciliter l’endormissement.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction naturelle de notre organisme face à un événement, une situation ou une pression extérieure. Nous distinguons deux types de stress :

  • Le stress aigu impliquant une réaction immédiate, passagère.

  • Le stress chronique correspondant à un stress récurrent s’installant sur la durée.

Le stress entraîne une réponse physiologique, comme l’augmentation du rythme cardiaque, la libération de cortisol, une hormone liée au stress, et la mobilisation d’énergie pour répondre à la situation. Si le stress aigu peut être bénéfique en nous préparant à réagir en particulier face à un danger, le stress chronique peut, à terme, avoir des conséquences sur notre santé, notre bien-être et, nommément, sur notre sommeil. Si vous souhaitez approfondir davantage vos connaissances sur la thématique du stress, je vous conseille de lire certains articles du site sérénité au quotidien.

Lien entre le stress et les troubles du sommeil

Il est aujourd’hui bien connu que le stress peut affecter le sommeil de diverses manières. Pour comprendre commente le stress influence notre sommeil, il est nécessaire de mieux appréhender les mécanismes physiologiques et psychologiques impliqués dans ce processus.

Pour commencer, sur le plan physiologique, le stress entraîne une libération d’une hormone qui joue un rôle essentiel dans la réponse au stress accrue : le cortisol. Un taux de cortisol élevé peut perturber notre sommeil car cette hormone a la capacité de supprimer la production de mélatonine, or la mélatonine est une hormone cruciale pour réguler notre cycle veille-sommeil. De plus, le stress provoque une activation du système nerveux sympathique, responsable de la réaction de lutte ou de fuite, ce qui peut maintenir le corps en état d’alerte et rendre difficile la relaxation et l’endormissement.

Ensuite, d’un point de vue psychologique, le stress peut entraîner des pensées anxieuses et des ruminations qui se révèlent difficiles à contrôler, surtout au moment du coucher lorsque notre esprit à le plus besoin de repos. Ces pensées peuvent provoquer un état d’hyperexcitation mentale, qui peut venir perturber le sommeil. L’anxiété et l’inquiétude suscitées par le stress peuvent rendre plus difficile la phase d’endormissement, et engendrer des insomnies et des réveils fréquents pendant la nuit.

Le stress peut également affecter la structure et la qualité du sommeil en modifiant le temps passé dans les différentes phases de sommeil. Par exemple, les personnes stressées peuvent passer plus de temps dans les phases légères du sommeil et moins de temps dans le sommeil profond, pourtant essentiel à la récupération physique et mentale. De plus, le stress peut provoquer une augmentation du nombre de réveils nocturnes et réduire la continuité du sommeil, ce qui impactera la qualité du sommeil.

Pour finir, il est important de noter que les troubles du sommeil provoqués par le stress peuvent également aggraver le stress lui-même, nécessitent un cercle vicieux. En effet, le manque de sommeil peut rendre une personne plus sensible au stress et réduire sa capacité à faire face aux défis quotidiens, aggravant ainsi les niveaux de stress et aggravant les problèmes de sommeil. Ceci démontre bien que le stress et le sommeil sont intimement liés.

Conseils pour réduire le stress

Il existe quelques conseils assez simples à mettre en œuvre pour réduire son stress et donc augmenter la qualité du sommeil :

Exercice physique : pratiquer une activité physique régulière permet de réduire le stress et de faciliter l’endormissement. Cependant, nous vous conseillons de privilégier des activités restreintes et évitez l’exercice intense avant de dormir.

Relaxation et méditation : il existe plusieurs techniques de relaxation telles que : la respiration profonde, la méditation ou le yoga, qui peuvent aider à faire redescendre le niveau de stress et donc favoriser l’endormissement.

Routine du coucher : instaurer une routine du soir, avec des activités apaisantes (lecture, bain chaud, musique douce), permet de préparer le corps et l’esprit au sommeil, il convient d’éviter tout type de stimuli tels que les écrans, les mails… Le temps avant le coucher doit être un moment calme et reposant afin de préparer son esprit au sommeil.

Hygiène de vie :  il est important d’adopter une alimentation équilibrée, limiter la consommation de caféine et d’alcool, et privilégier un environnement de sommeil confortable et calme.

Conclusion

Le stress se révèle donc être un facteur important dans les troubles du sommeil. Comprendre les mécanismes qui lient le stress aux troubles du sommeil est essentiel pour mieux appréhender les solutions à mettre en œuvre. En adoptant des habitudes de vie saines et en suivant certains conseils pour réduire le stress, il est possible d’améliorer sa qualité de sommeil et ainsi favoriser un meilleur bien-être au quotidien. Si malgré le respect de ces conseils vos troubles du sommeil persiste, il est alors important de consulter un professionnel de la santé qui sera à même de déterminer une prise en charge adaptée.

© 2023 – CommentDormir TOUS DROITS RÉSERVÉS